Qu’est-ce que le mutisme sélectif ?

Mon enfant ne parle pas à l’école!

Timidité uniquement à l’école ou dans certaines circonstances. Qu’est ce que le mutisme sélectif ?

Vous êtes parents et votre enfant ne parle pas à l’école mais est une vraie pipelette à la maison ? Vous êtes enseignant et vous comptez, dans votre groupe, un enfant qui ne parle jamais, qui ne participe pas et qui a tendance à rester à l’écart ? Et si ce n’était pas seulement de la timidité ?

Selon le DSM -5ème Edition (Manuel Diagnostique et Statistique recensant toutes les maladies et référence mondiale), le mutisme sélectif est un trouble qui commence dans l’enfance et qui se définit par les caractéristiques suivantes:

A. L’enfant ne parle pas dans certaines situations sociales (par exemple à l’école) alors qu’il parle dans d’autres situations (par exemple à la maison).

B. Le problème a un impact sur la vie scolaire ou sociale.

C. La durée du problème est de plus d’un mois.

D. Le fait de ne pas parler n’est pas dû à une maîtrise insuffisante de la langue.

E. On peut exclure d’autres causes comme des troubles de la communication, la schizophrénie, etc.

Selon les études les plus récentes, le mutisme sélectif est un trouble anxieux (timidité) de l’enfance qui se caractérise par l’incapacité de l’enfant à parler dans certains endroits comme à l’école alors qu’il peut parler tout à fait normalement dans les endroits où il se sent à l’aise comme à la maison. Dans plus de 95% des cas, ce trouble est associé à l’anxiété sociale, ce qui explique que l’environnement scolaire représente un des endroits les plus anxiogènes pour l’enfant mutique et que c’est lors de l’entrée en collectivité qu’il devient le plus souvent manifeste.

Plus difficiles à détecter à cause de son jeune âge, les signes d’alerte sont néanmoins souvent déjà présents chez l’enfant en crèche (ne parle pas, ne pleure pas, a du mal à aller vers les autres, a un visage impassible, le regard fuyant).

De manière générale, les enfants souffrant de mutisme sélectif :

* Eprouvent des difficultés à établir un contact visuel lorsqu’ils sont anxieux – il peut arriver qu’ils détournent le regard et semblent vous ignorer. Il se peut que vous pensiez alors qu’ils le fassent exprès, mais ce n’est pas le cas – ils sont simplement incapables de retourner votre regard.·

* Ne sourient pas, ou ont un visage impassible lorsqu’ils se sentent anxieux – à l’école, ils se sentent anxieux la plupart du temps, c’est pour cela qu’il leur est difficile de sourire, de rire ou d’exprimer leurs ressentis.

* Sont raides de mouvement et se déplacent de façon lente ou maladroite lorsqu’ils sont anxieux, ou s’ils pensent que quelqu’un les observe.

* Sont souvent incapables même de répondre à l’appel, de dire bonjour, au revoir ou merci – ceci peut passer pour de l’impolitesse ou vous blesser, mais ce n’est pas intentionnel de leur part.

* Sont lents à répondre, de quelque façon que ce soit, à une question.

* Deviennent plus anxieux si on exerce une pression pour qu’ils parlent.

* Ont tendance à s’inquiéter plus que les autres.

* Sont très sensibles sur le plan affectif.

* Peuvent manquer de confiance en eux et tenter d’éviter les situations qui les rendent mal à l’aise (sorties, invitations, par exemple).