Table ronde à Mulhouse: mercredi 9 mai de 16h à 18h

 

Dans le cadre du « Mois du Cerveau » organisé par la mairie de Mulhouse, Valérie Marschall, présidente d’OLV, a donné une présentation sur le MS le mercredi 9 mai entre 16h et 18h au Centre de Réadaptation de Mulhouse.

Pour voir l’intégralité du programme du Mois du Cerveau:

mois_du_cerveau_prog_12p_2018_light mois_du_cerveau_prog_12p_2018V5 

Merci à Claire Clauss, une des organisatrices du Mois du Cerveau, pour son retour au sujet de la table ronde:

 

Chères Chrystelle, Valérie et Sabine,

Je tiens ici à vous exprimer tout le plaisir que cet après-midi d’hier m’a procuré ainsi que ma gratitude la plus sincère.

En effet, avec un enthousiasme communicatif et une joyeuse conviction, vous m’avez emmenée dans la découverte de voies alternatives, nouvelles et positives en réponse aux grandes difficultés et aux souffrances vécues par des parents, des enfants et des personnes démunis face à de lourdes  problématiques. Vous ouvrez avec courage, foi et obstination, des chemins inexplorés qui bousculent les acquis, parfois dérangent, mais en tout cas invitent à dépasser les certitudes d’un savoir qui ne demande qu’à être élargi.

La vraie démarche se trouve là : observer ce qui est, être à l’écoute du vivant et du quotidien pour toujours remettre en question ses connaissances et ses découvertes. Poussé par la curiosité et l’esprit explorateur, toujours avancer dans l’humilité du véritable chercheur et… découvreur. Et surtout, parcourir ce chemin dans la joie, cette joie que vous nous avez transmise en insistant avec force sur l’importance de la reconnaissance et la valorisation quand un progrès, le plus petit soit-il, est accompli. Etre positif et exprimer sa foi en l’autre et en ses capacités, quelles que soient sa différence et ses difficultés, reste la pierre angulaire de vos actions et je vous remercie personnellement de me l’avoir rappelé avec bienveillance.

Vous avez aussi, bien sûr, valorisé le rôle des parents, sans qui rien de ce que vous proposez ne peut donner de fruits. J’ai rebondi en insistant sur cette part du « guerrier » que le parent doit faire vivre en lui pour être entendu, respecté, compris et suivi. Le parcours fut long et ardu pour moi, mais j’ai cru comprendre hier que cela devient un peu plus aisé maintenant. Je m’en réjouis !

L’idée de vous rassembler sous un thème commun pour présenter vos associations et vos actions a conféré à votre parole force et puissance et vous a donné du poids. C’est là le principe même d’un collectif, il me semble.

Mais au-delà d’une volonté affirmée et réaffirmée de se faire entendre et de trouver sa place dans notre société, la force d’un collectif repose avant tout dans l’accueil les uns des autres ainsi que dans l’écoute et l’aide mutuelles que chaque membre devrait être en mesure d’attendre de ses pairs. Les différences de problématiques que chacun porte devraient être, selon moi, une cordiale invitation à la découverte curieuse et bienveillante de celle de l’autre. Personnellement, même si, au départ, je ne me sentais pas directement concernée par certaines de vos actions ( ma fille est imc et sans doute trop figée maintenant dans ses possibilités de mouvements pour être concernée par vos actions ou pour bénéficier de vos accompagnements ), j’ai découvert avec joie des voies qui apportent des réponses et qui surtout (c’est fondamental pour moi) ouvrent les consciences à d’autres possibles. C’est là, selon moi, l’un des objectifs du MDC. Je me suis ainsi enrichie à votre écoute et vous en remercie.

Je prends ainsi toute la dimension de notre Collectif. Nous en sommes membres pour apprendre de l’expérience des autres, et notre présence attentive et complice aux événements de nos pairs, d’une part soutient ceux qui se trouvent un moment sur le devant de la scène, et d’autre part, nous nourrit et nous grandit.

Je vous souhaite une belle continuation sur vos chemins respectifs. Qu’ils puissent apporter espoir, soulagement et lumière à celles et ceux qui sont en quête du meilleur.

Bien à vous,

Claire Clauss